Informations COVID-19

Qu’est-ce qu’un nouveau coronavirus ?
Les coronavirus (CoV) sont une grande famille de virus qui causent de nombreuses maladies allant du simple rhume à des maladies plus graves c’est-à-dire le syndrome respiratoire du Moyen Orient [MERS] et le syndrome respiratoire aigu sévère [SRAS].

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est covid.jpg

Un nouveau coronavirus (COVID-19) est une nouvelle souche qui n’a jamais été identifiée chez l’homme auparavant.

Plusieurs coronavirus connus qui n’ont pas encore infecté l’homme circulent chez les animaux

Ce que l’on sait sur le COVID-19

Le virus identifié en janvier 2020 en Chine est un nouveau coronavirus, nommé SARS-CoV-2. La maladie provoquée par ce coronavirus a été nommée COVID-19 par l’Organisation mondiale de la Santé – OMS. Depuis le 11 mars 2020, l’OMS qualifie la situation mondiale du COVID-19 de pandémie ; c’est-à-dire que l’épidémie est désormais mondiale.

Le COVID-19 est dangereux pour les raisons suivantes :

  • il est très contagieux : chaque personne infectée va contaminer au moins 3 personnes en l’absence de mesures de protection ;
  • une personne contaminée mais qui ne ressent pas encore de symptômes peut contaminer d’autres personnes.

Modes de transmission

  • Période d’incubation – estimations actuelles de la période d’incubation du virus : entre 1 et 12,5 jours (5 à 6 jours en moyenne). On appelle période d’incubation le délai entre la contamination et l’apparition des premiers symptômes d’une maladie.
  • La maladie se transmet par les postillons (éternuements, toux). On considère donc qu’un contact étroit avec une personne malade est nécessaire pour transmettre la maladie : même lieu de vie, contact direct à moins d’un mètre lors d’une toux, d’un éternuement ou une discussion en l’absence de mesures de protection.  Un des vecteurs privilégiés de la transmission du virus est le contact des mains non lavées.
  • A ce jour, il n’a pas été rapporté de contamination par l’eau. Cette maladie est à transmission respiratoire et probablement de l’animal à l’homme, mais la source n’est pas encore identifiée
  • Comme pour beaucoup de maladies infectieuses, les personnes souffrant de maladies chroniques (hypertension, diabète), les personnes âgées ou fragiles présentent un risque plus élevé.
  • Transmission par les animaux et d’humain à humain.
  • Pas de traitement ou de vaccin actuellement disponible, mesures de soutien uniquement

Symptômes et signes

La maladie semble débuter par l’apparition d’une fièvre suivie d’une toux sèche, et entraîne après une semaine un essoufflement, certains patients nécessitant un traitement hospitalier.

Le Center for Disease Control and Prevention, ou CDC, a rajouté six nouveaux symptômes à la liste de ceux causés par le coronavirus SARS-CoV-2. Les symptômes suivants, en plus de la fièvre, de la toux sèche et d’un essoufflement, peuvent être synonymes du Covid-19 :

  • des frissons ;
  • des tremblements répétés ;
  • des douleurs musculaires ;
  • des maux de tête ;
  • une gorge sèche ;
  • une perte de goût ou d’odorat.

Les observations de terrain indiquent que la maladie semble prendre des formes très diverses en fonction des patients. En effet, les médecins soupçonnent aussi que le SARS-CoV-2 peut affecter le système nerveux central ou le système cardiovasculaire. Ce tableau clinique étoffé, mais non exhaustif, pourrait améliorer le diagnostic des patients présentant peu de symptômes ou une combinaison de symptômes inhabituelle.

Il a été rapporté que la maladie n’a pas du tout le même tableau clinique que celui qui était présenté au début de l’épidémie. L’anosmie et les maux de tête sont bien plus fréquent que la toux ou la fièvre.Détectée mi-mars en Occident, la perte d’odorat se révèle comme l’un des deux principaux signes de la maladie chez le patient européen présentant une forme légère à modérée de la maladie.

Vaccins et traitements

Il n’existe pas de vaccin contre la covid 19 pour le moment. Plusieurs traitements sont en cours d’évaluation en France, en lien avec l’OMS pour être utilisés contre le coronavirus SARS-Cov-2. Dans l’attente, le traitement est symptomatique.

Actuellement, plus d’une centaine de projets dans le monde sont à l’étude pour créer un vaccin qui terrassera le SARS-CoV-2. En France, l’un des trois projets conduits par l’Institut Pasteur devrait démarrer les essais cliniques au mois de juillet et donnera ses premiers résultats à l’automne.

Liens utiles :

1- https://www.pasteur.fr/fr/espace-presse/coronavirus-toute-actualite-institut-pasteur-covid-19

2- https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/coronavirus-vaccin-anti-covid-19-institut-pasteur-donnera-premiers-resultats-automne-80998/

3- https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019

Publié par docamani

Médecin Santé Publique Internationale - Expert en Tuberculose et VIH - Renforcement des Systèmes de Santé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :